Cercle d'Investigations Cliniques et Biologiques en Allergologie Alimentaire

> FICHE PRATIQUE

> Conseils pour les topiques utilisés en cas de dermatite atopique

D.Anne MONERET-VAUTRIN
Gisèle KANNY
Médecine Interne, Allergologie et Immunologie Clinique
Centre Hospitalier Universitaire - Hôpital Central
54035 Nancy Cedex


Concernant crèmes, pommades, produits pour le bain, shampooings, sticks pour les lèvres…


Eviter les préparations contenant des constituants présentant un risque allergique :

  • extrait d'avoine (lait d'avoine)*
  • extrait d'oeuf (de jaune d'oeuf), allantoine*
  • dérivés caséiniques - lactosérum - protéines de lait*
  • protéines de blé, de soja
  • protéines de soie
  • extrait de levure
  • hydrolysat de protéines
  • base végétale, sans précision
  • huiles végétales, sans précision
  • huile d'amandes douces*
  • huile d'arachide*
  • huile de sésame*
  • huile de noisette*
  • huile de germe de blé
  • huile de ricin
  • huile de noix
  • acide benzoïque
  • vanilline
  • huile de chrysalide
  • huile de saumon
  • cas d'allergie observés

Huiles utilisables : Vaseline, paraffine


Un cosmétique acceptable : le Cérat frais de Gallien modifié

CERAT FRAIS DE GALIEN MODIFIE, formule MVK

Le traitement des dermatites atopiques de l’enfant comporte quotidiennement une prescription d’un topique, luttant contre la sécheresse cutanée. Il est prudent d’abandonner la prescription de nombreuses préparations pharmaceutiques, qui contiennent des huiles végétales, en raison du risque de réactogénicité aux traces de protéines contenues dans ces huiles chez les enfants allergiques à ces mêmes végétaux : arachide, amande douce, noisette, sésame… (voir : Conseils pour les topiques utilisés en cas de dermatite atopique : Alim’Inter 1998,15 :39-40)
- enfant de moins de 3 ans : Dexeryl,
- à partir de 3 ans : Cérat Frais de Galien modifié - Préparation : telle qu’elle est réalisée par la Pharmacie centrale du CHU.
Cette feuille est à l’intention du pharmacien du patient, si ce produit est prescrit.

  • Composition
    • Cire blanche d’abeille 13 g
    • Huile de paraffine 53,5 g
    • Eau distillée de rose 33 g
    • Borate de sodium 0,5 g
  • Matériel
    • 1 plaque chauffante
    • capsules acier inoxydable de100 et 50 ml
    • 2 agitateurs en verre
    • 1 thermomètre à échelle 0 – 100°C
    • tube ou pot de 120 grammes
  • Mode opératoire
    • Mélange I (aqueux) :
      • Peser l’eau de rose dans une capsule inox de 50 ml et y dissoudre le borate de sodium préalablement tamisé. Agiter jusqu’à dissolution totale.
    • Mélange II (huileux) :
      • Peser l’huile de vaseline dans une capsule inox de 100 ml et y ajouter la cire blanche d’abeille (préalablement coupée ou déjà en pastilles). Porter le mélange au bain-marie, à une température de 64-65°C, tout en agitant lentement à l’aide d’un agitateur en verre, pour que la cire blanche d’abeille fonde.
      • Lorsque la cire est fondue, retirer du bain-marie. Afin qu’elle ne reprenne pas en masse avec formation de grumeaux, continuez d’agiter doucement le mélange jusqu’à une température de 47-49°C.
      • Verser alors doucement et par petite quantité le Mélange I dans le Mélange II en agitant continuellement jusqu’à complet refroidissement. Le Cérat obtenu est lisse, blanc, d’odeur agréable.
    • Remarque :
      • afin d’éviter les bulles d’air, agiter toujours très lentement.
      • ne pas utiliser du matériel inox abîmé par endroits ou métallique non recouvert : le borate de sodium dissout les oxydes métalliques, ce qui conduit à un cérat prenant une couleur variable suivant la nature de l’oxyde

    Conservation :
    À l’abri de l’air, au frais et en récipient clos.